Presse

Metteure en scène

Triomphe pour M’Pi et Jean-Louis. La Nouvelle Scène de Nesle a vécu vendredi soir un grand moment d’émotion avec le spectacle de Charlotte Filou.
Le Courrier Picard – Vincent Fouquet, 2022
*
Sous la direction de Charlotte Filou, les comédiens Bastien Blanchard et Antoine Courvoisier donnent à la partition sa profondeur et son mordant. On y sent la maturité et le plaisir humble de donner au texte sa pleine portée.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2022
*
Charlotte Filou réussit son audacieux pari, mêlant les genres et les médiums, entre autofiction et théâtre documentaire. Tout un esprit.
Le Courrier – Cécile Dalla Torre, 2021
*
Ça console, le théâtre, quand c’est bien fait. On peut remercier Charlotte Filou son spectacle fait du bien. La générosité c’est contagieux.
RTS Culture – Thierry Sartoretti, 2021
*
M’Pi et Jean-Louis, c’est un spectacle sur lequel il est difficile de mettre des mots, tant tout passe par l’émotion. Et l’on ne peut s’empêcher de verser une larme ou plusieurs, face à tant d’amour, au sens large. Charlotte Filou leur rend hommage, dans un moment de beauté, de simplicité et de joie, entre théâtre et cinéma. Un coup de cœur.
La Pépinière – Fabien Imhof, 2021
*
La metteuse en scène et comédienne Charlotte Filou relate sa propre histoire et la proposition, généreuse, fait du bien à l’âme.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2021
*
M’Pi et Jean-Louis pourrait être un conte de Noël, sauf que c’est pour de vrai !
Vertigo – Anne-Laure Gannac & Thierry Sartoretti, 2021
*
De cette histoire vraie, Charlotte Filou a fait une très belle pièce.
L’illustré – Albertine Bourget, 2021
*
Direction experte de la bien-nommée Charlotte Filou. On le voit, Charlotte Filou a le sexe moins filou qu’érudit et à l’écriture avec la joyeuse équipe, entend bien placer le curseur à une certaine hauteur.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2019
*
On ne peut que féliciter Clea Eden, Antoine Courvoisier et Angelo Dell’Aquila, encadrés par Charlotte Filou, de proposer un spectacle aussi complet qui aborde des questions importantes autour du genre, de l’exploration du plaisir, de son origine…
La Pépinière – Fabien Imhof, 2019
*
Les mots de Charlotte Filou résonnent et font mouche. Ce premier texte est une réussite, tant au niveau de l’écriture que de la mise en scène.
La Pépinière– Fabien Imhof, 2019

Comédienne

Il faut dire que la distribution est à la hauteur de l’entreprise. Charlotte Filou est remarquable dans les deux rôles si différents qu’elle défend.
La Pépinière – Stéphane Michaud, 2022
*
Explosive Charlotte Filou.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2021
*
L’image qui me reste est la tendresse dans les yeux de Charlotte Filou, alors que Maurice Aufair sort de scène, M. Schmidt faisant ses adieux à la pièce.
La Pépinière – Fabien Imhof, 2020
*
Une ado délurée jouée par la bien-nommée Charlotte Filou conjugue l’agilité à la vulgarité comme seule la rue de Rio peut l’enseigner.
La Tribune de Genève – Katia Berger, 2019
*
Les Aubes un festival magique et matinal… On peut y assister à des présentations aussi éclectiques et aussi talentueuses que celles du cabaret d’Antoine Courvoisier et de Charlotte Filou.
Blog – Le Temps – Sergio Belluz, 2019
*
Charlotte Filou et Antoine Courvoisier composent un couple parfait. Duo savoureux de deux comédiens habiles à visiter la gamme des sentiments et des stratégies de séduction.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2019
*
Polly est incarnée à merveille par Charlotte Filou, drôle et vive, pétulante et maligne.
L’Humanité – Marina Da Silva, 2016
*
À la tête du cortège, Charlotte Filou en retentissante Polly.
La Tribune de Genève – Katia Berger, 2016
*
Ces «songs» poignantes dont on se souviendra, surtout celle de Polly (Charlotte Filou).
Le Courrier – Cécile Dalla Torre, 2016
*
Dans les rôles de Mackie et de Polly, François Nadin et Charlotte Filou sont épatants.
Culture-Tops – Philippe Jousserand, 2016
*
Pétulante Polly, incarnée merveilleusement bien par Charlotte Filou.
Reg’ArtsFlorianne Gani, 2016
*
Charlotte Filou qui interprète Polly, est ainsi capable d’interpréter à peu près tous les registres. Un talent certain qui en aura scotché plus d’un à son siège.
R.E.E.L – Fabien Imhof, 2016
*
La pétillante Charlotte Filou (extraordinaire dans le rôle de Michette) à qui un metteur en scène avisé ferait bien de proposer le rôle-titre dans La Dame de chez Maxim’s
Europe – revue littéraire – Karim HAOUADEG, 2015
*
Tous sont emportés par une tornade, une Mademoiselle Sans-Gêne que Feydeau a voulue survoltée et qui ne peut l’être plus : mutine et manipulatrice idéale, Charlotte Filou
Le Figaro – Armelle Héliot, 2014
*
Mention spéciale à Charlotte Filou, pétulante Michette.
Les Echos – Philippe Chevilley, 2014
*
Les interprètes -notamment Christine Bonnard, Charlotte Filou et Arnaud Denissel- déploient une énergie mutine, bien dosée.
Télérama – Laurence Le Saux, 2014
*
Charlotte Filou (irrésistible Michette).
Le JDD – Annie Chenieux, 2014
*
Au Théâtre du Palais-Royal, les comédiens sont emportés par la tornade Charlotte Filou, fougueuse et mutine Michette.
Le Figaro – Armelle Héliot, 2014
*
On a été charmé par la cocotte Michette au numéro d’entrée explosif, interprété par Charlotte Filou.
Musical Avenue – Benoît Tourné,  2014
*
Époustouflante interprétation de Charlotte Filou, quelle classe, quelle énergie, quelle audace : la liberté incarnée.
L’Union – Cédrine Zwein, 2010