La presse en parle

On ne peut que féliciter Clea Eden, Antoine Courvoisier et Angelo Dell’Aquila, encadrés par Charlotte Filou, de proposer un spectacle aussi complet qui aborde des questions importantes autour du genre, de l’exploration du plaisir, de son origine…

La Pépinière – Fabien Imhof

Trois comédiens parlent plaisir de la chair sous la direction experte de la bien-nommée Charlotte Filou. On le voit, Charlotte Filou a le sexe moins filou qu’érudit et, à l’écriture avec la joyeuse équipe, entend bien placer le curseur à une certaine hauteur

Le Temps – Marie-Pierre Genecand

Les mots de Charlotte Filou résonnent et font mouche. Ce premier texte est une réussite, tant au niveau de l’écriture que de la mise en scène.

La Pépinière – Fabien Imhof

Charlotte Filou et Antoine Courvoisier composent un couple parfait (…) duo savoureux que composent les deux comédiens, habiles à visiter la gamme des sentiments et des stratégies de séduction.
Le Temps – Marie-Pierre Genecand, 2019

*

Polly, véritable Juliette des temps modernes, incarnée à merveille par Charlotte Filou, drôle et vive, pétulante et maligne.
L’Humanité – Marina Da Silva, 2016

*

 Huit comédiens chanteurs tricotent avec ardeur leurs 28 rôles d’exclus avec, à la tête du cortège, Charlotte Filou en retentissante Polly.
La Tribune de Genève – Katia Berger, 2016

*

Pour accompagner le texte de Brecht, ces «songs» poignantes dont on se souviendra. Surtout celle de Polly (Charlotte Filou).
Le Courrier – Cécile Dalla Torre, 2016

*

Dans les rôles de Mackie et de Polly, François Nadin et Charlotte Filou sont épatants.
Culture-Tops – Philippe Jousserand, 2016

*

Les acteurs fabuleux soutiennent le rythme frénétique de la pièce et grâce particulièrement à la pétulante Polly, incarnée merveilleusement bien par Charlotte Filou.
Reg’ArtsFlorianne Gani, 2016

*

Charlotte Filou, qui interprète Polly, est ainsi capable d’interpréter à peu près tous les registres. Un talent certain qui en aura scotché plus d’un à son siège.
R.E.E.L – Fabien Imhof, 2016

*

La pétillante Charlotte Filou (extraordinaire dans le rôle de Michette, et à qui un metteur en scène avisé ferait bien de proposer le rôle-titre dans La Dame de chez Maxim’s)
Europe – revue littéraire – Karim HAOUADEG, 2015

*

Tous sont emportés par une tornade, une Mademoiselle Sans-Gêne que Feydeau a voulue survoltée et qui ne peut l’être plus (mutine et manipulatrice idéale, Charlotte Filou)
Le Figaro – Armelle Héliot, 2014

*

Mention spéciale à Charlotte Filou, pétulante Michette (la maîtresse blonde très « french cancan »)
Les Echos – Philippe Chevilley, 2014

*

Les interprètes -notamment Christine Bonnard, Charlotte Filou et Arnaud Denissel- déploient une énergie  mutine, bien dosée.
Télérama – Laurence Le Saux, 2014

*

Epatants également sont les interprètes (…) Charlotte Filou (irrésistible Michette).
Le JDD – Annie Chenieux, 2014

*

Dans la version « comédie musicale » des Fiancés de Loches de Georges Feydeau au Théâtre du Palais-Royal, les comédiens sont emportés par la tornade Charlotte Filou (au centre), fougueuse et mutine Michette.
Le Figaro – Armelle Héliot, 2014

*

On a été charmé par la cocotte Michette au numéro d’entrée explosif,  interprété par Charlotte Filou.
Musical Avenue – Benoît Tourné,  2014

*

%d blogueurs aiment cette page :